Les e-liquides biologique sont-ils certifiés Bio ?

e-liquides

Actuellement, il existe sur le marché une multitude de gammes d’e-liquide. Il peut être aromatisé et contenir ou non de la nicotine. Vous pouvez opter pour le parfum de votre choix (saveur tabac, fruité, gourmandise, etc.). Issu de la pétrochimie, le propylène glycol (PG) reste souvent le principal composant des e-liquides commercialisé. Sachez qu’il devient possible d’avoir des e-liquides bio. Mais ces e-liquides biologiques sont-ils certifiés Bio ?

La composition d’un e-liquide Bio

La majorité des e-liquides sont constitués en général de 70 % de propylène glycol (PG) et de 30 % de glycérine végétale (VG). Mais il existe actuellement un e liquide bio. Il est composé de MPV (substitut végétal), de VG, de nicotine et d’arômes naturels. Ici, le PG a été remplacé par le MPV (propylène végétal).

Noter bien que pour être certifié BIO, le produit doit être constitué de 90% d’ingrédients certifiés BIO, notamment issus de l’agriculture biologique. Vous trouvez souvent une labellisation ou certification « bio » sur certaines étiquettes d’e-liquides. Cela ne veut pas dire que le produit fini est totalement biologique. De plus, la certification biologique ou les labels de e-liquides n’existent pas pour les e-liquides. Mais certains producteurs utilisent au maximum des substances de qualité certifiée BIO. Les e-liquides Bio sont généralement composés de glycérine végétale biologique, de propylène végétal issu de maïs ou du soja, d’eau purifiée, de nicotine à des taux variables et des arômes alimentaires. Vous aurez donc au final un produit 100 % végétal, un e liquide bio sans propylène glycol.

Recharger son e-cigarette avec des e-liquides 100 % naturels reste une meilleure alternative au PG (produit issu de pétrole). Il est recommandé d’opter pour des e-liquides bio fabriqués en France.

Opter pour un e-liquide bio sans propylène glycol

De nombreux producteurs proposent aujourd’hui sur le marché une large sélection d’e liquide bio sans propylene glycol. Le ratio MPV/GV est de 50/50 pour les e-liquides Premium et 80/20 pour les e-liquides bio standard. Un liquide e cigarette 100 % fabriqué en France reste le produit à privilégier.

Notez que si vous êtes accro à la cigarette ou si la dépendance à la nicotine est minime, il est possible de choisir le taux de nicotine pour votre e-liquide bio. Il est conseillé de vapoter votre e-cigarette avec des e-liquides renfermant la même dose de nicotine de votre consommation tabagique quotidienne. Il est très facile de calculer la dose de nicotine à administrer dans votre e-liquide. Il suffit de multiplier le taux mentionné sur le paquet de votre cigarette par le nombre de cigarettes fumées par jour. Mais vous pouvez aussi consulter l’avis de votre pharmacien ou votre médecin. Les producteurs proposent souvent quatre dosages en nicotine différente, à savoir, 0mg/ml ; 6 mg/ml pour les fumeurs occasionnels ou petits fumeurs ; 11 mg/ml pour les fumeurs moyens et 16 mg/ml pour les gros fumeurs.

Quelques conseils d’utilisation d’e-liquide biologique

Pour profiter d’un maximum de plaisir lors du vapotage, il est important de bien choisir un dispositif à utiliser, notamment une cigarette électronique de marque et de qualité. Il est également nécessaire de manipuler avec soin votre cigarette électronique. Vous devez aussi opter pour un e-liquide bio de qualité et adapté à vos besoins et votre matériel.

N’oubliez pas de recharger régulièrement votre e-cigarette. Vérifiez également son étanchéité afin de vivre une belle expérience au vapotage. Faites varier les plaisirs. Gardez à portée de main plusieurs arômes et saveurs afin d’essayer de parfums et de saveurs différentes.

Il est essentiel de conserver votre e-liquide bio dans les meilleures conditions pour préserver sa saveur. Vous pouvez le stocker à température ambiante (entre 10 et 18 °C) mais à l’abri de l’air, de l’humidité et de la lumière. Enfin, gardez évidemment votre e-liquide bio hors de portée et de vue des enfants et des animaux.

Pourquoi passer au vapotage ?
E-liquide et santé : vaut-il mieux éviter certains arômes ?